Carnets Jurassiens

Les Carnets Jurassiens s’intéressent à la vie économique, politique, sociale, culturelle et environnementale du Jura d’abord, de la Franche-Comté ensuite - plus loin encore si nécessaire !
Accueil du site > Le Père Siffleur > Le rêve impossible de Jacques Pélissard (bis)
  • Calendrier
«juillet 2009»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Aujourd'hui mercredi 26 septembre 2018

  • Infos
  • Dernière modification :
    Le mercredi 2 mai 2018
  • Statistiques contenus :
    Articles : 411 -  Brèves : 8
    Sites : 3 -  Auteurs : 17
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 497 -  Total : 664929
  • Article

Le rêve impossible de Jacques Pélissard (bis)

Le dimanche 19 juillet 2009, par Bernard Roux

En traitant du rêve de Jacques Pélissard, maire de Lons-le-Saunier, les Carnets jurassiens ne pensaient pas que l’intéressé se dévoilerait presque en entier ( ?), par voie de presse.

Ayant dormi pendant des années, et conduit quelques opérations portées davantage par le fait qu’elles pouvaient bénéficier de crédits de l’État, que par le contenu même des projets, notre héros sonne le tocsin.

En effet, les autres, plus inventifs et portés par un sens aigu de l’anticipation (ce à quoi on reconnait un vrai développeur) ont pris de l’avance.

Évoquons la Bletteranie !

Ne parlons pas de la bonne ville de Dole, ancienne capitale franc-comtoise, qui enténèbre les rêves pélissardiens. Évoquons au hasard Bletterans, véritable modèle de développement territorial à partir d’un foisonnement d’idées et où on ignore l’exercice solitaire du pouvoir.

On peut même parler de Bletteranie, ce qui dépasse les frontières de l’actuelle Bletteranoise communauté de communes. Bien plus, les décideurs locaux possèdent pour certains un réseau relationnel à faire pâlir d’envie certains grands élus ou du moins patentés comme tels. Nos gens de Bletterans sont suffisamment avisés pour bénéficier du concours discret de personnalités publiques et économiques connaissant bien les arcanes de la gestion moderne.

Alors, dos au mur, et froissé de ne pas être invité dans les grands raouts régionaux, le maire de Lons atteint la lévitation pour décider solennellement que l’année 2010 sera celle de la conquête totale d’un vaste territoire.

La crainte de l’enlisement

La presse, pleine d’admiration, avance timidement que les futurs sujets ne seront pas nécessairement d’accord, car ils auraient peur du nouveau maître. En fait, la véritable crainte des communautés de communes actuelles, c’est d’être enlisée dans un territoire nouveau, dénué d’une vision globale du développement, n’ayant aucun sens de l’innovation.

Ceux qui, jusqu’à présent, ont su inventer et développer des projets intéressants et modernes, seraient définitivement piégés par le grand prêtre de l’imitation, cette dernière étant aggravée par le fait qu’elle se fait souvent à retardement. Décidément, le rêve pélissardien n’a rien de celui d’un petit ourson !

  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
  • Il n'y a aucun commentaire...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS