Carnets Jurassiens

Les Carnets Jurassiens s’intéressent à la vie économique, politique, sociale, culturelle et environnementale du Jura d’abord, de la Franche-Comté ensuite - plus loin encore si nécessaire !
Accueil du site > Société > Vieillissement > Les trahisons du temps
  • Calendrier
«fvrier 2018»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728

Aujourd'hui jeudi 20 septembre 2018

  • Infos
  • Dernière modification :
    Le mercredi 2 mai 2018
  • Statistiques contenus :
    Articles : 411 -  Brèves : 8
    Sites : 3 -  Auteurs : 17
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 403 -  Total : 661195
  • Article

Univers des personnes âgées

Les trahisons du temps

L’océan des contradictions

Le mercredi 7 février 2018, par Bernard Roux

Les personnes âgées sont noyées dans un océan de contradictions. Pour beaucoup, elles sont sources de soucis, voire de culpabilisation, et cela à divers niveaux de la société. Bibliothèques humaines vivantes, elles ne sont plus suffisamment considérées dans bien des cas pour ce qu’elles ont apporté ou apportent toujours.

De fait, excepté les démographes et sociologues, personne n’a pressenti le destin que la société - dite globale - leur réservait. Elles continuent à être aimées pour la plupart, mais ignorées dans leur être profond.

Il est significatif que l’Unapei, en dépit d’une attention de tous les instants, ait pris conscience tardivement du vieillissement des personnes handicapées. Mobilisée pour changer le regard de la société, son propre regard sur les personnes qu’elle défendait, était en partie diminué. Or, depuis une vingtaine d’années, le paysage humain a été bouleversé. En effet, les conséquences de l’allongement de l’espérance de vie rendent plus probable l’augmentation du nombre des personnes âgées relevant de l’action de structures médicalisées, souvent lourdement.

Une étude de vieillard signée Jordaens (1593-1678), peintre flamand

Tout cela passe par des modifications, des réactions et des interactions familiales - par le souci louable de préserver le plus longtemps possible l’autonomie des personnes et de retarder leur entrée en maison de retraite. Cela autorisait les « décideurs » à retarder les solutions à long terme. Ces « aveugles » attendaient béatement les bénéfices réels des fruits attendus de l’économie, de la recherche et des avancées technologiques.

Ils comptaient sur le temps, cette valeur constitutive de la personne âgée, sans se rendre compte que cela revenait à nier « le temps » de la personne âgée. C’est ce temps si particulier qui lui permet précisément de vivre son temps.

Que de contradictions - à suivre !

  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
  • Il n'y a aucun commentaire...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS