Carnets Jurassiens

Les Carnets Jurassiens s’intéressent à la vie économique, politique, sociale, culturelle et environnementale du Jura d’abord, de la Franche-Comté ensuite - plus loin encore si nécessaire !
Accueil du site > éditorial > Des correspondances savoureuses et excitantes...
  • Calendrier
«septembre 2017»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Aujourd'hui dimanche 17 dcembre 2017

  • Infos
  • Dernière modification :
    Le samedi 9 décembre 2017
  • Statistiques contenus :
    Articles : 399 -  Brèves : 7
    Sites : 2 -  Auteurs : 17
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 764 -  Total : 523942
  • Article

2017-1789, des révolutions et des hommes

Des correspondances savoureuses et excitantes...

Le dimanche 10 septembre 2017, par Bernard Roux

Très souvent, un jeu finit dans l’ambiguïté. Comparer 1789 et 2017 sera de plus en plus artificiel même si des faits politiques peuvent offrir des correspondances savoureuses et excitantes.. Il ne fait nul doute que d’aucuns s’empareront de la loi Le Chapelier du 14 juin 1791 (interdiction des organisations ouvrières, des corporations de métiers, des rassemblements paysans et ouvriers, et même du compagnonnage) pour la mettre en parallèle avec les Ordonnances actuelles.

En 1789-1790, les représentants du peuple, pourchassant les privilèges, sabraient les corporations. Beaucoup d’analystes avancent que ce texte est un texte responsable du retard du syndicalisme en France. Les ordonnances made in Macron visent à consolider les syndicats, la hiérarchie des normes ne devant pas être l’arbre qui cache la forêt.

En fait, actuellement, le monde et la société changent en profondeur plus rapidement et radicalement qu’en 1789. Les Constituants, en dépit de la richesse intellectuelle de la période des Lumières n’avaient pas conscience de la réalité de la première révolution industrielle pourtant déjà avancée en Angleterre.

Pierre Musso, sous l’égide de l’Institut d’études avancées de Nantes, publie en 2017 un volumineux ouvrage intitulé « La religion industrielle » alors que l’État voit sa symbolique politique s’étioler.

Certes on peut contester cette analyse qui minore le poids de la « religion financière ». Quant à nos députés actuels, où en sont-ils !? Eux doivent avoir conscience que la révolution numérique est engagée beaucoup plus loin en 2017 que ne l’était la révolution industrielle en 1789.

Tout ceci exige des élus du peuple de raison garder tout en restant dans le mouvement de l’histoire. C’est à cela que s’attacheront les prospectives de Jura3i.

  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
  • Il n'y a aucun commentaire...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS