Carnets Jurassiens

Les Carnets Jurassiens s’intéressent à la vie économique, politique, sociale, culturelle et environnementale du Jura d’abord, de la Franche-Comté ensuite - plus loin encore si nécessaire !
Accueil du site > Société > Handicap > Les élections présidentielles face à la société inclusive
  • Calendrier
«mars 2017»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Aujourd'hui lundi 18 dcembre 2017

  • Infos
  • Dernière modification :
    Le samedi 9 décembre 2017
  • Statistiques contenus :
    Articles : 399 -  Brèves : 7
    Sites : 2 -  Auteurs : 17
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 458 -  Total : 524408
  • Article

L’exclusion, un fait sociétal

Les élections présidentielles face à la société inclusive

Le jeudi 30 mars 2017, par Blanche de Mirebel

Charles GARDOU, Champion de la société inclusive vient de publier, à l’occasion des Présidentielles, une réflexion fort utile intitulée « il ne s’agit pas de s’engager à s’engager ». Porte-parole des personnes fragilisées, soit par des handicaps, soit par des blessures de toute nature, il met en garde contre les lois « rites incantatoires » qui ne suffisent pas à modifier le regard de la société sur les personnes exclues, pour une raison ou pour une autre, ou en voie de l’être. Il y faut une révolution culturelle patiente et réfléchie.

Aux yeux de Charles GARDOU et de nous-même les piliers de cette évolution sont au nombre de trois :

L’éducation « En atteignant très tôt un enfant par son intelligence et par l’expérience du côtoiement de ceux qu’il juge de prime abord étranges, on prévient les dérèglements de ses représentations, de ses comportements et, plus tard, de ses pratiques.

L’autonomie de pensée et d’action que, dès le plus jeune âge, il acquiert par son éducation le préserve des préjugés sur le handicap. Elle l’élève en humanité, pour en faire un acteur de l’histoire collective. Elle l’amène à prendre conscience de ce que signifie « faire société ».

Sans cet étayage, il risque de demeurer dans une acceptation passive de la mise à l’écart de ceux qui lui apparaissent « différents ». Devenu adulte, il les imaginera voués à des lieux réservés, à des territoires séparés, hors de la vie commune. »

La formation des Professionnels Il ne s’agit pas seulement des métiers de l’éducation ou du travail social. « En tout secteur, les réponses à apporter au handicap sollicitent des savoirs et des compétences avérées. La formation, initiale et continue, constitue l’outil de cohérence d’une politique d’adaptation de la société, la pierre angulaire d’une culture inclusive.

Elle catalyse,donne un élan novateur et modifie en profondeur les cultures professionnelles, frappées du sceau de la diversité des besoins et des projets. » Une expérience récente nous montre que le public d’un institut régional du Travail Social n’avait réuni qu’une maigre assistance de gens déjà convaincus. La bonne volonté ne peut plus suffire.

La richesse de la recherche Charles GARDOU a tout a fait raison de démontrer que la fécondité de la formation est liée au développement de la recherche en Sciences Humaines et Sociales. Pour faire naitre ces nouveaux savoirs, la problématique du handicap doit avoir toute sa place dans le champ scientifique.

Est-ce que toutes ces recommandations, fruit d’une longue expérience de terrain et enseignement trouveront une oreille attentive de la part des candidats à l’élection présidentielle et de leurs supporters. Nous le souhaitons.

Mais peut-on attendre quelque chose d’une « drôle de campagne » comme on parlait en 1940 d’une « drôle de guerre ». On connaît la suite.

  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
  • Il n'y a aucun commentaire...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS