Carnets Jurassiens

Les Carnets Jurassiens s’intéressent à la vie économique, politique, sociale, culturelle et environnementale du Jura d’abord, de la Franche-Comté ensuite - plus loin encore si nécessaire !
Accueil du site > Le Père Siffleur > La désincarnation de l'information
  • Calendrier
«novembre 2016»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930

Aujourd'hui mercredi 23 mai 2018

  • Infos
  • Dernière modification :
    Le mercredi 2 mai 2018
  • Statistiques contenus :
    Articles : 411 -  Brèves : 8
    Sites : 3 -  Auteurs : 17
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 786 -  Total : 612998
  • Article

Journalisme ne rime plus avec humanisme

La désincarnation de l’information

Le jeudi 10 novembre 2016, par Bernard Roux

Les médias sont accusés de tous les maux. Cela se passe au niveau des « grands » nationaux, télés, radio, presse écrite. Le procès ne cessera d’être instruit avec ses outrances mais aussi sa part de vérité. Celle-ci sera d’autant plus mise en lumières qu’elle accompagnera les échecs collectifs, les remises en cause, les procès en responsabilités…

Mais qu’en est-il des médias locaux ? Un journaliste apparemment chevronné expliquait récemment à un ancien de la presse régionale qu’en trente ans le journalisme avait changé voire muté comme s’il s’agissait de ne plus traiter des faits et des opinions selon des formules ayant fait la grandeur du « quatrième pouvoir »et de l’animation d’un progrès collectif, économique, social, culturel…

Puis on est arrivé là, dans l’improbabilité, une sorte d’absence naturelle et/ou calculée de conscience. Bien des confrères, parfois très diplômés voire surdiplômés (sic) sont atteints de paresse intellectuelle au point que l’esprit de curiosité, qualité essentielle pour un journaliste, est émoussé, vaporisé.

Le journaliste évoqué plus haut explique qu’il faut plus de temps et de moyens humains pour explorer correctement les problématiques, mettre les faits en abyme si nécessaire.

Certes mais il y a pourtant toujours autant de « sujets » couverts. Mais quid de la qualité, de la pertinence de l’information surtout au constat, par exemple, de l’avalanche de ce qu’on appelle « émissions télé-poubelle ». Sans parler des services de presse, de communication livrant du clés en main aux médias soucieux de remplissage au moindre coût…

Et sans parler des ravages opérés sur et par les réseaux sociaux où même les journalistes vont faire de la pêche à l’info.

Dans le milieu de l’espionnage, du renseignement, il existe une devise, de moins en moins appliquée : rien ne remplace la pêche à la source, sur le terrain. Les écrans remplacent les gens et l’info devient désincarnée, au même titre qu’un baril de lessive sur un linéaire de supermarché…

  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
  • Il n'y a aucun commentaire...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS