Carnets Jurassiens

Les Carnets Jurassiens s’intéressent à la vie économique, politique, sociale, culturelle et environnementale du Jura d’abord, de la Franche-Comté ensuite - plus loin encore si nécessaire !
Accueil du site > Société > économie sociale > De la nécessité de revitaliser l'espérance individuelle et collective...
  • Calendrier
«juillet 2016»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Aujourd'hui mercredi 17 janvier 2018

  • Infos
  • Dernière modification :
    Le jeudi 4 janvier 2018
  • Statistiques contenus :
    Articles : 401 -  Brèves : 7
    Sites : 2 -  Auteurs : 17
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 594 -  Total : 540128
  • Article

Promotion sociale

De la nécessité de revitaliser l’espérance individuelle et collective...

Le vendredi 8 juillet 2016, par Bernard Roux

Les Carnets Jurassiens militent pour faire de la promotion sociale un projet de société visant à réconcilier, du moins en partie, société civile et monde politique.

L’idée n’est pas nouvelle. Elle a même constitué dans les années 60-70 un programme économique et social d’accompagnement des Trente Glorieuses. Puis elle a été étouffée par le néolibéralisme, la globalisation, l’effacement de la personne au profit de l’individu. Ce dernier devait faire de ses problèmes une marche pour être reconnu. La perte de sens et d’humanité est devenue la rengaine de toutes les fausses bonnes âmes et les profiteurs du système.

La politiques des années 60-70 faisait de l’identité personnelle le vecteur de la promotion individuelle et de l’identité collective, le fruit de la promotion collective. En fait, comme l’écrit Julia Kristeva « l’identité n’est pas un culte mais une interrogation, une mise en question. » Et cette psychanalyse réputée de stigmatiser « l’oubli de la dimension culturelle ».

En fait, tout se passe comme si la promotion sociale s’effectuait par procuration.

L’actualité de l’Euro de football en est une démonstration de choc. Chaque téléspectateur voit sa promotion individuelle à travers le jeu des acteurs, le fait qu’il joue le rôle de sélectionneur, qu’il imite les débats entre journalistes, experts et parasites.

Et chaque téléspectateur vivra sa promotion collective (ou non) avec le succès de son équipe nationale. Les « bobos » analyseront la dimension culturelle à travers les doutes permanents entretenus autour de leurs idoles par les faiseurs d’opinion. Pourquoi pas mais on est loin d’une promotion individuelle acquise grâce à l’enrichissement de ses aptitudes et l’art de forger un projet personnel.

Voilà où mènent les « star academy », les téléréalités, tous ces pièges scénarisant une société du spectacle tournant sur elle-même, dans le huis clos vicié des studios et autres boites de productions en tous genres…

Alors, il s’agit de réagir en se référant à des modèles passés et non…dépassés même si leur adaptation à un environnement économique, écologique et social fera naître un nouveau modèle.

Cela doit se faire par un retour à la raison devenue aimable grâce à l’espérance d’une promotion individuelle et collective. Le poids de l’émotion nécessaire à toute respiration sera pris en compte en éliminant les excès et les sous-produits d’une société dite de communication.

Cette recherche de sens fera l’objet de prochaines contributions des Carnets Jurassiens. Elle s’enrichira de propositions concrètes en termes d’objectifs, de programmes sectoriels, de réformes administratives.

Mais chaque contribution portera le sceau de la dimension culturelle.

  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
  • Il n'y a aucun commentaire...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS