Carnets Jurassiens

Les Carnets Jurassiens s’intéressent à la vie économique, politique, sociale, culturelle et environnementale du Jura d’abord, de la Franche-Comté ensuite - plus loin encore si nécessaire !
Accueil du site > Le Père Siffleur > La chemise made in... Air France (libre !?)
  • Calendrier
«novembre 2015»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30

Aujourd'hui mercredi 23 mai 2018

  • Infos
  • Dernière modification :
    Le mercredi 2 mai 2018
  • Statistiques contenus :
    Articles : 411 -  Brèves : 8
    Sites : 3 -  Auteurs : 17
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 786 -  Total : 612998
  • Article

Du goudron et des plumes...

La chemise made in... Air France (libre !?)

Le jeudi 12 novembre 2015, par nagio

La FRANCE, littéralement le pays des hommes libres…à chaque fois que le péril a menacé l’existence de notre nation, les Français ont su se réunir autour d’un projet commun de libertés ! Voici une petite réflexion inspirée par l’affaire de la Chemise made in Air France…

Que penser aujourd’hui, de ces privatisations, de tous nos fleurons nationaux offerts à la grande mondialisation ? Depuis l’eau du robinet en passant de ci de là par Florange, les PTT et FRANCE TELECOM ,EDF, les autoroutes, les coûteux portiques italiens à péages automatiques qui hantent nos campagnes et dont on ne sait que faire, la forêt de Poligny (ah, le projet Center Parcs), les aéroports en cours de vente à l’international…

Et je finirai cette liste très incomplète avec une fraise sur le gâteau : une aile entière du château de Versailles cédée à un consortium étranger pour y créer un hôtel de luxe !

Les bas des débats

Je ne peux pas rester indifférent à la récente affaire AIR FRANCE, lorsque j’écoute cette salariée hôtesse de l’air apostropher son directeur qui, lui, feint de ne rien entendre pour bien évidemment ne pas lui répondre. Une preuve que cette décennie est bel et bien celle de la concertation et du débat (sic)… enfin !

Oui mais non, lorsqu’un projet de grande ampleur se fait jour, et que des voix s’élèvent pour dénoncer l’amateurisme de nos décideurs, on nous sort une commission du débat national qui organise derechef une grande concertation au cours de laquelle chacun est invité à s’exprimer, mais n’obtient jamais de vraie réponse à ses questionnements.

C’est à croire que l’interrogateur n’est pas assez muni naturellement en neurones pour assimiler toute la pertinence de l’éventuelle réponse ; le questeur n’a dès lors besoin que d’un léger revers de main pour clore l’affaire

Une chemise mène au prétoir

Dans le débat qui se voit clos au vrai pays d’Alésia, beaucoup trop de remarques n’ont pas vraiment eu les réponses qu’elles étaient en droit d’attendre, tout comme dans nos débats nationaux, les choses décidées en catimini en petits comités n’ont-elles donc plus de retour en arrière possible ?

Après 1789 la cruauté de la guillotine a marqué notre histoire d’un épisode des plus sanglants. Là, pour une chemise arrachée par désespoir et sans préméditation, des « criminels » seront traduits en justice et punis ! Qu’est ce que cela aurait été s’ils avaient eu le temps de préparer le goudron et les plumes ?

Petit lien : https://www.youtube.com/watch ?v=SQ6TriwM6ec

  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
  • Il n'y a aucun commentaire...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS