Carnets Jurassiens

Les Carnets Jurassiens s’intéressent à la vie économique, politique, sociale, culturelle et environnementale du Jura d’abord, de la Franche-Comté ensuite - plus loin encore si nécessaire !
Accueil du site > Portraits > Marie Meige, magicienne des drôlipathes
  • Calendrier
«octobre 2015»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031

Aujourd'hui lundi 18 dcembre 2017

  • Infos
  • Dernière modification :
    Le samedi 9 décembre 2017
  • Statistiques contenus :
    Articles : 399 -  Brèves : 7
    Sites : 2 -  Auteurs : 17
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 485 -  Total : 524435
  • Article

Baumes-les-Messieurs (Jura)

Marie Meige, magicienne des drôlipathes

Le mercredi 7 octobre 2015, par Bernard Roux

L’œuvre de Marie Meige, artisan-créateur installée à Baumes-les-Messieurs, marraine des des drôlipathes, est une incarnation ravissante du fameux couple Nature&Culture.

L’artiste butine allègrement et patiemment, avec l’aide d’amis et admirateurs, des centaines d’éléments appartenant à la biodiversité jurassienne. Les végétaux (toutes sortes de brindilles et de plantes) et particulièrement les insectes font l’objet d’un traitement préalable notamment par un séchage leur garantissant une nouvelle vie.

À partir de là, Marie Meige conçoit des montages, souvent sous forme de mobiles légers, aériens voire arachnéens. Cette forêt enchante lorsque tous ces mobiles côtoient dans un atelier empreint de poésie les marionnettes. La fragilité apparente des œuvres respire en fait une énergie vitale garantie par les travaux d’aiguille maîtrisant à merveille un fil spécifique venu du Nord de la France.

L’âme bretonne de l’artiste s’est posée dans le Jura où, en femme rêveuse et imaginative, elle interprète des rêves universels nés du monde celtique. On se laisse prendre également dans diverses cultures indiennes, patries des « capteurs de rêves ». Tout ceci mériterait une grande exposition au bénéfice d’un large public.

Cette belle histoire ne serait pas complète sans cette précision : l’homme qui partage sa vie se présente comme un agri-sculpteur, attaché au bois et à la pierre. Tout en se livrant à l’élevage de Charolaises et à l’apiculture. Les œuvres sont puissantes de sobriété…

On aura deviné que, au-delà du ravissement éprouvé au contact de ces œuvres, tout invite à une profonde méditation.

  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
  • Il n'y a aucun commentaire...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS