Carnets Jurassiens

Les Carnets Jurassiens s’intéressent à la vie économique, politique, sociale, culturelle et environnementale du Jura d’abord, de la Franche-Comté ensuite - plus loin encore si nécessaire !
Accueil du site > éditorial > L’aube de la sixième extinction : « défaunation » et « robolution (...)
  • Calendrier
«juillet 2015»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Aujourd'hui mardi 17 octobre 2017

  • Infos
  • Dernière modification :
    Le mardi 3 octobre 2017
  • Statistiques contenus :
    Articles : 393 -  Brèves : 7
    Sites : 2 -  Auteurs : 16
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 345 -  Total : 450160
  • Article

Tristes auspices

L’aube de la sixième extinction : « défaunation » et « robolution »

Le dimanche 26 juillet 2015, par nagio

Il y a 66 millions d’années, une météorite de la taille du Mont-Blanc, sonnait le glas de l’ère du Crétacé et des reptiles géants qui peuplaient alors cette bonne vieille planète (tout en creusant le golf du Mexique) - les scientifiques nomment cet événement la 5 ème extinction. Prélude à la sixième !?

Depuis, un mammifère « complexe », capable de modifier son environnement pour convenances personnelles, n’a eu de cesse de détruire ledit environnement (disons Dame Nature) par plaisir.

Ainsi, il y a bien longtemps qu’aux conserveries Connétable (par exemple) on ne met plus en boite des sardines pêchées au large des côtes bretonnes ; qu’à Terre-Neuve la pêche de la morue est interdite… Et que dire des lions sauvages d’Afrique, des éléphants tués uniquement pour leur ivoire, etc. etc. Bref, l’homo dit sapiens ( !) n’est pas vraiment d’une grande utilité pour la planète si nous nous mettons à la place des autres espèces « simples » qui la peuplent.

"Défaunation" vitesse grand V

En l’an 2000, des spécialistes tirent la sonnette d’alarme : nous serions rentrés à grands pas dans l’ère anthropocène, l’ère de la grande « défaunation » !

En 2015 il n’y a plus de doute , nous sommes à l’aube de la 6 ème extinction avec au menu : 41% des amphibiens, 26% des oiseaux et des mammifères en grand danger actuel de disparition, la fin de 50% des espèces vivantes d’ici 2100 et même de 75% d’ici 2200. Tous les êtres vivants pesants plus de 2,3 kg n’y survivront pas - allez donc vous peser , vous conclurez de vous-même…

La vitesse à laquelle tout ceci se passe est extrême puisque le point de départ théorique ne se situerait qu’au début des Trente Glorieuses (1950-1980) ; cela signifie que nos jeunes de 15 ans auront droit au pire puisque même leur descendance n’aura pas d’espoir de survie.

La "robolution", inéluctable, inexorable...

À ce propos, je verrais bien aussi une 6 ème extinction bis qui elle a commencé également aux trentes glorieuses Dès 1923, Keynes, grand économiste, déclarait : « La modernisation de l’outil de production détruit plus vite les emplois que l’intelligence humaine n’a la faculté d’en créer de nouveaux ! ». Mais personne ne s’est ému de ce constat, puisque l’artificialisation comptable de tout ceci nous a toujours montré un résultat positif flattant notre cupidité maladive : oui l’être humain est cupide par nature, c’est plus fort que lui !

La « robolution » est en route , à grande vitesse : bientôt chauffeurs , caissières, manutentionnaires, chirurgiens , médecins, policiers et bien d’autres auront disparus car des machines-robots auto-évolutives les auront supplantés - à quoi bon désormais instruire nos jeunes de 15 ans ?

La nature se vengera

À ces deux maux je verrais bien le même remède : « MACHINE ARRIERE TOUTE ! » mais l’inertie est de la partie et les manettes sont un peu grippées, le service d’entretien a proposé de les changer : il n’ont pas les pièces de rechange en stock, il va falloir les commander, elles sont fabriquées en Chine, sous licence américaine et elles transiteront par cargo-conteneurs jusqu’au service des douanes qui devra en vérifier la bonne conformité !

Et si nous mettions tout de suite un peu d’huile de coude, tous ensembles ? Peut être que comme pour la mer d’Aral c’est trop tard et que la nature se vengera, le futur que l’on me promettait n’est pas ce présent dans lequel je vis.

J’aimerais bien que l’avenir ne soit pas pire pour nos enfants ! Un vœu pieux ? Tant pis, j’enfonce le… clou…

Lien : http://www.inrees.com/articles/espece-humaine-extinction/

  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
  • Il n'y a aucun commentaire...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS