Carnets Jurassiens

Les Carnets Jurassiens s’intéressent à la vie économique, politique, sociale, culturelle et environnementale du Jura d’abord, de la Franche-Comté ensuite - plus loin encore si nécessaire !
Accueil du site > Société > économie sociale > Quand le garage devient école !..
  • Calendrier
«novembre 2013»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Aujourd'hui lundi 28 mai 2018

  • Infos
  • Dernière modification :
    Le mercredi 2 mai 2018
  • Statistiques contenus :
    Articles : 411 -  Brèves : 8
    Sites : 3 -  Auteurs : 17
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 409 -  Total : 615496
  • Article

"Juralternance, Pneus & Services"

Quand le garage devient école !..

Le lundi 18 novembre 2013, par Bernard Cabiron

A Dole, dans la ligne de la journée mondiale du refus de la misère, l’association ECCOFOR a inauguré son Ecole de Production – Juralternance - la première du genre en Franche-Comté. Ouverte aux jeunes en rupture de scolarité, celle-ci propose à ceux-là l’apprentissage d’une activité professionnelle au plein sens du terme. Une façon pour ces jeunes de renouer avec le monde adulte, de définir un projet d’avenir en s’initiant à l’économie circulaire, de se donner enfin une chance d’insertion responsable dans un monde plus solidaire.

Vous aurez beau peindre les C.E.S de France en bleu azur ou rose bonbon, rien n’y fera ! Rien n’empêchera un certain nombre d’élèves de s’y emm... à zéro z’euros de l’heure. Et qu’advient-il d’eux ? On se fâche avec l’école : la faute aux profs et aux programmes. On n’en fiche plus la rame, on s’absente, on glandouille, on finit par tout envoyer paître. Le temps passe, on ne sait plus comment raccrocher... Pire encore, on perd illico ses maigres acquis, au point de ne plus savoir lire ni écrire.

D’abord un immense ras-le-bol

Ces garçons et ces filles en révolte contre le collège unique, il s’en rencontre pas mal, qui ont de 12 à 18 ans. Des jeunes pas plus mauvais bougres que les autres, mais passés dans le camp des rebelles. Pourquoi ? Diverses raisons. Les uns, les problèmes familiaux. Les autres, l’abstraction des matières principales : français-maths surtout, à partir de la 4ème. D’autres encore, les influences extérieures, les fréquentations, la drogue, le mal-être, la pente, quoi ! Tel est le paradoxe de l’Education Nationale, grande pourvoyeuse d’égalité des chances ! Tandis que la loi décrète l’école obligatoire, les mineurs ne s’en sont jamais aussi facilement dispensés qu’à l’heure actuelle. Et sans diplômes à la clé, sans rien au bout... qu’un immense ras-le-bol. Donc échec.

puis l’abandon du concret

Ceci dit, depuis 20 à 30 ans, il est un autre vice de forme dans la panacée collège qui en rajoute une couche : l’abandon du concret. Or, beaucoup de jeunes sont ainsi faits qu’ils ne peuvent progresser que s’ils se frottent d’abord à l’expérience, avant d’assimiler la théorie. Si naguère, l’apprentissage à 14 ans et les filières CAP constituaient pour ces élèves une honorable porte de sortie, à de rares exceptions près, ce n’est hélas plus le cas. Entre-temps, certains secteurs d’activité peinent à trouver de la main d’oeuvre.

Une réponse "gonflée" d’ECCOFOR

C’est à partir de ce constat qu’il convient d’apprécier l’initiative d’ECCOFOR en matière d’innovation pédagogique, tout en précisant que cette association ne fournit pas la réponse à ce problème, mais une réponse. Une réponse concrète justement, ce qui n’est déjà pas si mal.

"Juralternance, Pneus & Services", regroupant salariés et bénévoles) se présente comme une entreprise-école. Son élaboration a nécessité deux années de travail. Autant dire qu’il ne s’agit pas d’une entreprise bidon, mais d’une entreprise avec tous les problèmes inhérents à l’économie réelle. Depuis le 4 septembre dernier, date de sa 1ère rentrée, cette structure jurassienne (affiliée à la FNEP, Fédération Nationale des Ecoles de Production) accueille des jeunes qui s’immergent dans un vrai garage pour y apprendre le métier, améliorer leurs compétences intellectuelles et mûrir un projet d’avenir.

En quête d’une pédagogie du sens et de la réussite

Ils ont de 14 à 18 ans ; se nomment Timothée, Jimmy, Harris, Rémi, Thibault, Clémentine... Tous, ils sont entrés là par motivation, pour bénéficier d’une "pédagogie du sens et de la réussite, dans ce lieu d’intégration progressive à la vie professionnelle et adulte".

Au menu de leur activité quotidienne : le pneumatique, dans tous ses états. Pneus d’occas ou neufs, collecte, contrôle, tri sélectif, rangement, contacts fournisseurs/clients, recyclage. Suivi personnalisé du véhicule également, préparation au contrôle technique, vidange, freinage, échappement, etc. Comme on voit, bien des gestes pro à acquérir, bien des choses à se mettre dans la tête aussi. Mais, cette fois, en compagnie de professionnels de l’entreprise, pas avec des enseignants de collège, pas pour les notes non plus.

"Toute personne est capable d’inventer un avenir"

Ajoutons qu’ils sont là aussi pour tirer parti de leur capital humain, car ’ECCOFOR entend bien inscrire sa démarche dans le mouvement des "révolutions tranquilles" qui cherchent à changer le monde de la consommation-gaspillage en se réappropriant l’économie pour lui restituer sa vocation première : celle de permettre l’émancipation de toute personne, moyennant la tentative de réponses positives et concrètes aux problèmes et maux de notre planète.

C’est à ce vaste pari que l’association compte associer ses jeunes, parce que "toute personne est capable d’inventer un avenir ; que toute personne a des savoirs liés à l’expérience, des potentialités à développer, pour l’enrichissement de tous".

Heureuse mixité humaine et professionnelle

Ainsi Juralternance permet de travailler ensemble à des gens qui, en d’autres circonstances, auraient eu bien peu de chance de se rencontrer. Des jeunes, des cadres dirigeants, des enseignants du réseau Ecoles-ATD-Quart-monde, des spécialistes de la filière pneumatique... en attendant ceux de la soudure-métallerie qui viendront étoffer l’équipe en 2o14 et proposer d’autres choix de formation.

Lors de l’inauguration de leur école, les ados dont nous avons cité les prénoms ont fait preuve d’une participation très dynamique au bon déroulement de l’accueil et de la visite des lieux. On les sentait fiers d’être là, contents d’y faire leurs preuves et décidés à y rester. En somme : chez eux. La porte grande ouverte à tous ceux qui décideront un jour de venir grossir leur effectif.

ECCOFOR JURALTERNANCE ECOLE DE PRODUCTION 8 Rue Jacquard 39000 – Dole Tél : 0980 903 705 contact@eccofor.fr

www.eccofor.fr

  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
  • Il n'y a aucun commentaire...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS