Carnets Jurassiens

Les Carnets Jurassiens s’intéressent à la vie économique, politique, sociale, culturelle et environnementale du Jura d’abord, de la Franche-Comté ensuite - plus loin encore si nécessaire !
Accueil du site > Société > Santé > FIN 2011-2013 : NON À L’ENLISEMENT !
  • Calendrier
«aot 2013»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031

Aujourd'hui mercredi 17 janvier 2018

  • Infos
  • Dernière modification :
    Le jeudi 4 janvier 2018
  • Statistiques contenus :
    Articles : 401 -  Brèves : 7
    Sites : 2 -  Auteurs : 17
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 583 -  Total : 540117
  • Article

Sixième et dernier (provisoirement !) épisode

FIN 2011-2013 : NON À L’ENLISEMENT !

Le jeudi 15 août 2013

La mutualité, voie du salut ! Cela apparaît évident après la réunion du 26 juillet (cf 5ème épisode). Pierre, administrateur pendant plusieurs années e la Mutualité jurassienne, ainsi que membre de la commission départementale de contrôle de la Mutualité française, se met en chasse.

Dès septembre 2011, il rencontre le président en exercice de la Mutualité du Jura. Il y aura au moins dix rencontres qui finissent par ne rien donner, non pas en raison du projet qui retient l’attention mais en raison d’un attentisme dicté par la préparation du Contrat Local de Santé (CLS) sans cesse retardé par le maire de Lons, branché sur l’échéance électorale de 2014.

À cela s’ajoute une évolution interne qui aboutit à l’élection d’un nouveau président départemental mi-2012. Ce nouveau président est collègue de Bernard au Ceser, il y représente la chambre régionale de l’économie sociale et solidaire – en fait, il n’est pas au courant du dossier. En vérifiant toutes les données, il constate que tout est vrai et qu’à son niveau l’instruction ^peut reprendre.

Dans le même temps, les femmes médecins volontaires réaffirment leur intérêt pour le projet. Simplement, l’entrée en scène éventuelle de la Mutualité suscite ders réactions diverses voire hostiles du milieu médical libéral. Bref, tout semble recommencer dans le mauvais sens d’autant plus que le modèle économique régissant cette expérimentation à vocation nationale n’est pas totalement affiné.

Parallèlement, la situation de Lons-le-Saunier se détériore à travers les problèmes rencontrés par l’hôpital lédonien, la fermeture annoncée de la clinique du Jura, la desserte médicale du quartier La Marjorie, etc. Le maire, aux abois, propose aux femmes médecins de leur trouver des murs. Alors que le problème réel n’est pas celui-là mais celui des ressources humains professionnelles et de leur cadre de gestion.

Bref, plus que jamais, la « pépinière médicale » imaginée par Jura 3 I s’impose. Il n’y aura pas enlisement en 2014.

Production « Osez Lons-le-Saunier »

  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
  • Il n'y a aucun commentaire...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS