Carnets Jurassiens

Les Carnets Jurassiens s’intéressent à la vie économique, politique, sociale, culturelle et environnementale du Jura d’abord, de la Franche-Comté ensuite - plus loin encore si nécessaire !
Accueil du site > Société > Santé > L’ÉCLAT DU 26 JUILLET 2011
  • Calendrier
«aot 2013»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031

Aujourd'hui mardi 17 juillet 2018

  • Infos
  • Dernière modification :
    Le mercredi 2 mai 2018
  • Statistiques contenus :
    Articles : 411 -  Brèves : 8
    Sites : 3 -  Auteurs : 17
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 0 -  Total : 636311
  • Article

Cinquième épisode du feuilleton familial

L’ÉCLAT DU 26 JUILLET 2011

Le jeudi 8 août 2013

En entrant le 26 juillet dans la salle de réunion du cabinet Mazars, Bernard ne s’attendait pas à l’éclat final. Tout avait été préparé soigneusement en amont comme le quatrième épisode s’en est fait l’écho. La discussion marque une prise de conscience que le système proposé par Jura 3 I constitue une tête de réseau pour irriguer une partie du territoire jurassien.

En effet, adossé au milieu hospitalier, elle alimenterait ou suppléerait les Maisons de Santé neuves et ignorées, ce qui va dans le sens d’une communauté territoriale renforcée. Le cabinet Mazars décrit une possible intervention en assurant l’accueil de la partie « hôtel d’entreprise ». Toutes les hypothèses d’emploi sont évoquées : statut libéral, salariat…

Aucun médecin ne participe à cette réunion mais, en l’absence de son ami Pierre, Bernard souligne que trois médecins libéraux lédoniens sont désireux de s’impliquer dans un autre cadre juridique et professionnels tout en jouant le rôle d’accueil des médecins extérieurs et notamment les jeunes. Il reste à trouver l’organisme de coordination médicale répondant aux normes juridiques de maison de santé publique.

Tout à coup, en fin de réunion, un membre du cabinet Mazars s’exprime à titre personnel et d’une manière véhémente pour dire, qu’ami du maire de Lons, il n’entendait pas lui faire de mauvaises manières. Stupéfaction générale ! Mais pour Bernard tout s’éclaircit…

La seule lettre négative pour le projet, datée du 11 mai 2011, venait du maire morigénant Bernard, conseiller municipal indépendant. Extraits : « Malgré l’originalité du concept que vous développez dans votre note, ce dernier ne s’intègre pas dans les priorités de la Ville s’agissant de la présence médicale sur le bassin lédonien. Dans cette perspective, le choix a été fait de privilégier une démarche plus réaliste et dont la faisabilité à brève échéance demeure certaine ; Notre projet prendra la forme d’une maison médicale sur le quartier de la Marjorie et que la municipalité appuiera d’un point de vue financier pour ce qui relève du volet immobilier. »

Deux années plus tard (mai 2013), rien n’a avancé sinon un contrat local e santé, formaté et pauvre, qui est proposé au vote du conseil municipal de Lons-le-Saunier le 28 juin 2013.La presse locale a eu le temps d’évoquer le désert médical de la Marjorie.

Conclusion de ce 26 juillet 2011 : Pierre se met en mouvement pour mobiliser la Mutualité du Jura. Les réunions de travail avec les médecins volontaires se poursuivent dans la discrétion.

Une production « Osez Lons-le-Saunier »

  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
  • Il n'y a aucun commentaire...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS