Carnets Jurassiens

Les Carnets Jurassiens s’intéressent à la vie économique, politique, sociale, culturelle et environnementale du Jura d’abord, de la Franche-Comté ensuite - plus loin encore si nécessaire !
Accueil du site > Le Père Siffleur > Par Romus et Rémulus, des jeux mais point de pain !
  • Calendrier
«fvrier 2013»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728

Aujourd'hui mardi 18 septembre 2018

  • Infos
  • Dernière modification :
    Le mercredi 2 mai 2018
  • Statistiques contenus :
    Articles : 411 -  Brèves : 8
    Sites : 3 -  Auteurs : 17
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 564 -  Total : 659859
  • Article

Haute politique

Par Romus et Rémulus, des jeux mais point de pain !

Le samedi 23 février 2013, par Bernard Roux

Les empereurs romains faisaient en sorte de distribuer au peuple « du pain et des jeux ». Certains élus locaux ayant raté pour des raisons diverses et variées la création d’emplois (donc de « pains ») se rabattent sur les jeux, vecteurs d’une communication postmoderne.

Les antiques spectateurs de Rome et d’ailleurs regardaient les fauves déchiqueter tout ce qui leur était jeté. Les spectateurs des années 2000, quant à eux, prétendument acteurs dans la mesure où ils se voient à l’écran (phénomène dit de guili-guili !!!) contemplent un monde qui se dévore lui-même à travers les illusions, les vanités et les fausses promesses.

Cet univers-là, Jacqus Pélissard, rarement en avance sur son temps, le découvre avec délectation depuis qu’il est saisi du prurit de la communication. Pour cela, il s’est attaché les services d’un ancien journaliste, formé aux chroniques sportives. La barre est même placée haut puisque des rumeurs font état du « dauphin » - un de plus !

Donc, on pourrait détailler stratégies, munitions et alliés – rien de très original jusqu’au jour où… ?

En fait, mieux vaut rester chez soi, thème de manœuvre de l’émission de France 3 « Midi chez vous ». Or le journal Le Progrès en date du 22 février 2013 nous apprend ceci, en gros titre : « Midi en France : c’est Dole que connaissent les people ».

Il y a de quoi rager quand on sait combien le maire de Lons est complexé par Dole, toujours inventive et plus ou moins conquérante. « A quoi ça sert que je me décarcasse » doit se dire J. Pélissard.

Il faudra qu’il mette davantage de fifrelins dans la « music box » de sainte-com !

  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
  • Il n'y a aucun commentaire...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS