Carnets Jurassiens

Les Carnets Jurassiens s’intéressent à la vie économique, politique, sociale, culturelle et environnementale du Jura d’abord, de la Franche-Comté ensuite - plus loin encore si nécessaire !
Accueil du site > Le Père Siffleur > Écran noir en Franche-Comté
  • Calendrier
«janvier 2013»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Aujourd'hui vendredi 20 juillet 2018

  • Infos
  • Dernière modification :
    Le mercredi 2 mai 2018
  • Statistiques contenus :
    Articles : 411 -  Brèves : 8
    Sites : 3 -  Auteurs : 17
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 500 -  Total : 638999
  • Article

Politique du (non) soutien au cinéma

Écran noir en Franche-Comté

Le lundi 28 janvier 2013, par Blanche de Mirebel

En 1992, le Conseil régional de Franche-Comté était pionnier au même titre que le centre franc-comtois du cinéma d’initiative militante avait été innovant quelques années auparavant – en créant un fonds d’aide à la production.

En 2013, il est le seul à supprimer cet outil copié partout !..

Bref, la Franche-Comté disparaît des écrans radar du Centre National de la Cinématographie (CNC).

Voilà un authentique exploit d’essence purement technocratique. Il se fonde sur l’utilisation d(‘un logiciel e gestion tellement pointu qu’il échappe à ses créateurs quand ceux-ci ignorent l’éclairage politique. On peut être à la fois pointus et bornés et se noyer ainsi dans des contradictions étonnantes.

Les Lumière s’éteignent

Sinon comment expliquer que la décision ait été prise à 300 mètres de la maison natale des Frères Lumière et à 50 mètres de la salle de commission éponyme ! Comment valider une politique de communication – certes très inégale – fondée sur les grands noms illustres né en Franche-Comté ? En les éteignant, on s’éteint soi-même ; à moins que cela ne soit qu’une séquence d’une communication déclinée sur le thème de « l’Originale Franche-Comté » !? À deux milions d’euros la campagne de com’...........

Cet épisode navrant était en fait en cours de préparation depuis de longs mois à travers des fausses manœuvres nées de l’incompréhension des réalités et des professionnels. On s’aperçoit donc que des responsables économiques applaudissent à la mesure puisqu’elle taille dans le budget culturel. Et ce sont souvent les mêmes qui réclament légitimement la relance d’une politique industrielle.

"Beaux" dommages...

Dommage qu’ils ignorent que les industries culturelles permettent à des pays et des collectivités locales de retrouver les chemins de la croissance… Dommage qu’ils ne sachent pas que le cinéma est un des piliers de cette industrie culturelle globale…

Dommage encore qu’ils oublient le poids e celle-ci aux Etats-Unis, première puissance économique mondiale… Dommage enfin qu’ils ignorent le poids du cinéma et de l’image dans un pays comme l’Inde, patrie e la famille Mittal…

Politiques de tous bords, sortez donc de votre puits de contradictions et de légèreté et gommez l’écran noir assombrissant le monde cinématographique franc-comtois !

  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
  • Il n'y a aucun commentaire...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS