Carnets Jurassiens

Les Carnets Jurassiens s’intéressent à la vie économique, politique, sociale, culturelle et environnementale du Jura d’abord, de la Franche-Comté ensuite - plus loin encore si nécessaire !
Accueil du site > Culture > Livres, revues, cahiers... > Le Vin de Paille dégusté en 200 pages
  • Calendrier
«janvier 2013»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Aujourd'hui mercredi 17 janvier 2018

  • Infos
  • Dernière modification :
    Le jeudi 4 janvier 2018
  • Statistiques contenus :
    Articles : 401 -  Brèves : 7
    Sites : 2 -  Auteurs : 17
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 369 -  Total : 539903
  • Article

Le nectar des dieux

Le Vin de Paille dégusté en 200 pages

Le lundi 14 janvier 2013, par jean-philippe roux

Voici un ouvrage que chaque bec fin devrait avoir en sa bibliothèque. Il s’agit du livre signé Philippe Bétry, aux éditions Aréopage (25 euros), intitulé : « Le Vin de Paille du Jura, le nectar des dieux en terre jurassienne ». Ce livre, bien illustré en photos couleurs et noir et blanc, est à consommer sans modération d’ici (et même après) la cinquième percée qui aura lieu ce dimanche 20 janvier 2013 à Arlay.

Ledit livre est vivant comme son objet, le Vin de Paille. Il est divisé en quatre grands chapitres, autant d’entrées dans l’intimité du précieux liquide : Une histoire mystérieuse / Mets et vins, trouver l’accord parfait / Vin de Paille et culture / Parole de vignerons (une quinzaine).

Résumé du résumé en quatrième de couverture : « (…) Un rendement volontairement faible, un passerillage (passerille : « tout raisin privé, par une demi-dessication, d’une grande partie de son eau », selon le Littré, NDLR) de six semaines minimum et un vieillissement en tonneaux durant trois ans font de ce nectar des dieux en terre jurassienne un des grands liquoreux actuellement existant. Après avoir failli disparaître au XXe siècle, il connaît une véritable renaissance depuis la fin de celui-ci, accompagnant la revitalisation viticole jurassienne. Anciennement vin des malades c’est aujourd’hui un vin festif propre à guérir de toutes les morosités. » - à consommer avec modération, comme de bien entendu.

Parole de vigneron : « C’est pas facile un vin de paille. Il se fait tout seul, jusqu’à l’équilibre. Il n’y a rien de plus naturel, il faut laisser faire, ne pas intervenir, sans rien ajouter pour rectifier, c’est interdit. C’est compliqué, complexe. Du coup, c’est différent d’une année à l’autre. »

Alors, pour la 5ème édition de la percée du Vin de Paille à Arlay, on peut aller lui faire un brin de causette. Cela vaut le coup sic) d’en faire tout un foin...

  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
  • Il n'y a aucun commentaire...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS