Carnets Jurassiens

Les Carnets Jurassiens s’intéressent à la vie économique, politique, sociale, culturelle et environnementale du Jura d’abord, de la Franche-Comté ensuite - plus loin encore si nécessaire !
Accueil du site > Le Père Siffleur > Othello sur la scène, la misère dans la rue...
  • Calendrier
«novembre 2012»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930

Aujourd'hui mercredi 19 septembre 2018

  • Infos
  • Dernière modification :
    Le mercredi 2 mai 2018
  • Statistiques contenus :
    Articles : 411 -  Brèves : 8
    Sites : 3 -  Auteurs : 17
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 0 -  Total : 659975
  • Article

Sortie d’opéra

Othello sur la scène, la misère dans la rue...

Le mardi 6 novembre 2012, par Arthur Poqrol

Tard dans la soirée, Othello avait étranglé Desdémone …

A proximité du Théâtre où elle venait de goûter aux joies de l’opéra, une femme pleurait à chaudes larmes. Vertu de la catharsis ? A côté d’elle, trois autres femmes suivaient du regard son doigt tendu vers le perron d’une habitation. Enveloppée dans une couverture, gisait là une chose qui ressemblait à un homme. La dame en pleurs découvrait, en un instant, la misère humaine. « Je vais prévenir la police » répétait-elle entre deux sanglots.

Eh, oui, madame, la misère … Elle existe, la misère ! Elle envahit nos villes, nos rues, nos porches. Elle nous étrangle aveuglément, au détour d’une expulsion ou d’une perte d’emploi. Antichambre de la mort : huit millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté. La misère n’est jamais bien loin …

Eh oui, madame ! il y a des pauvres, pire, des miséreux, dans notre beau et riche pays, fier de sa quatrième ou cinquième place mondiale. Vous n’en croyez pas vos yeux et je vous comprends : depuis soixante ans, aucun cataclysme majeur n’est venu endommager notre territoire et les produits les plus divers s’offrent sur les étals ou dans les travées de nos magasins.

Globalement nous n’avons jamais été aussi riches. Globalement … Pourquoi de telles disparités, de telles inégalités ? Recueillerez-vous, dans votre entourage, un début d’explication ?

Toute morte qu’elle était, Desdémone avait droit à un lit. Pourquoi pas les vivants ? Eh, oui, madame, pourquoi pas les vivants ?

Parce que vous vous apprêtiez à gagner votre lit, vous avez cru, madame, que tout le monde dormait dans un lit.

Fâcheuse erreur, madame. Fâcheuse erreur …

  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
  • Il n'y a aucun commentaire...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS