Carnets Jurassiens

Les Carnets Jurassiens s’intéressent à la vie économique, politique, sociale, culturelle et environnementale du Jura d’abord, de la Franche-Comté ensuite - plus loin encore si nécessaire !
  • Calendrier
«juin 2012»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Aujourd'hui dimanche 17 dcembre 2017

  • Infos
  • Dernière modification :
    Le samedi 9 décembre 2017
  • Statistiques contenus :
    Articles : 399 -  Brèves : 7
    Sites : 2 -  Auteurs : 17
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 745 -  Total : 523923
  • Article

Allô la Suisse ? Ici le Jura !

De la nécessité d’une politique transfrontalière...

Le mardi 19 juin 2012, par Bernard Roux

Les Carnets Jurassiens titraient le 22 avril 2012 : « L’avenir du Haut-Jura passe par la Suisse », reprenant ainsi des thèses évoquées en 2005 dans l’ouvrage « Quand le Jura s’éveillera » (éditions Aréopage).

Or les cantons suisses de Genève et de Vaud ont à résoudre le problème de la gestion de leur espace géographique et économique. Les questions foncières ne peuvent que conduire les autorités helvètes à investir directement dans les territoires français voisins !

Ainsi sont mis astucieusement à contribution les crédits européens des programmes Interreg, la priorité étant mise sur les projets de transports et de mobilités. Non seulement les Jurassiens frontaliers sont concernés mais aussi leurs « cousins » suisses frontaliers (résidence en France, travail en Suisse). Ces deux populations des frontières constituent un flux conséquent à la douane… Faciliter leur circulation est un impératif catégorique d’un double point de vue, humain qu’économique.

Deux axes, les infrastructures et les mobilités

Cela explique les deux axes retenus. Le premier consiste dans la participation suisse dans le financement des infrastructures. Citons par exemple les 3 millions d’euros du canton du Jura pour la réalisation de Belfort-Delle avec une valorisation en sus de 4 millions. Dès lors, pour le département du Jura, la ligne actuelle La Cure-Nyon (départ des Rousses) n’est plus une illusion, d’aucuns parlant même de la faire repartir de Morez !

Ce n’est plus un rêve quand on sait que les Helvètes s’intéresent concrètement à d’autres liaisons comme Genève-Annemasse. Le gouvernement fédéral autoriserait des taux substantiels de financement.

Quant au deuxième axe, il repose sur les mobilités douces dans le cadre du programme Interreg IV A 2007-2013 où l’on constate notamment le financement de liaisons cyclables saute-frontières et d’expériences ambitieuses (covoiturage, schéma transfrontalier de mobilité, etc.).

La réalité est là : les lignes de crédits sont vite programmées et consommées, elles sont complétées en fonction des nécessités de terrains.

Les voies d’un avenir...radieux

Tout ceci doit conduire notre cher Jura à être inventif, dans le cadre de ces actions et dans le souci des grands équilibres. Il s’agit donc d’épouser le dynamisme suisse si l’on sait garder une certaine autonomie au développement des monts et vaux français – c’est-à-dire booster les nouvelles industries et les services de pointe.

Tout cela devrait naturellement conduire à une certaine convergence, y compris dans les domaines cruciaux de l’emploi, des salaires et de la formation.

Les voies d’un avenir radieux partagé avec nos voisins sont largement ouvertes !..

  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
  • Il n'y a aucun commentaire...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS