Carnets Jurassiens

Les Carnets Jurassiens s’intéressent à la vie économique, politique, sociale, culturelle et environnementale du Jura d’abord, de la Franche-Comté ensuite - plus loin encore si nécessaire !
Accueil du site > Société > Handicap > L’interpellation affligeante d’une personne handicapée
  • Calendrier
«mars 2012»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031

Aujourd'hui lundi 18 dcembre 2017

  • Infos
  • Dernière modification :
    Le samedi 9 décembre 2017
  • Statistiques contenus :
    Articles : 399 -  Brèves : 7
    Sites : 2 -  Auteurs : 17
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 468 -  Total : 524418
  • Article

Fait de... société

L’interpellation affligeante d’une personne handicapée

Le samedi 24 mars 2012, par Bernard Roux

Dans une petite ville industrielle et paisible de province, non loin du Jura, par un beau dimanche annonciateur du printemps, trois hommes en civil abordent un jeune homme de 25 ans d’origine maghrébine assis au pied d’un immeuble. Tout est calme et puis…

Il s’agit en en fait de trois policiers qui entrent en action, style rodéo – le jeune prend peur, il est attrapé, jeté au sol, menotté. Il est emmené au poste alors que des témoins interviennent et précisent aux policiers que leur « client » est un handicapé mental. Rien n’y fait et il faudra que le tuteur de l’interpellé produise sous 24 heures (chrono !) la carte d’invalidité prouvant les dires des témoins et donc la vérité.

En creusant cette histoire, ce « fait divers », on s’aperçoit que ce jeune homme, atteint d’une déficience intellectuelle sévère dont les comportements sont proches de ceux d’un enfant de dix ans, est peureux voire affolé lorsque il voit des inconnus s’approcher de lui. Bloqué, muet, tel un oiseau il ne pense qu’à fuir…

L’établissement dans lequel il réside à l’année (avec des sorties le week-end et durant les vacances) a fait procéder, à son retour, à un examen médical appuyé par des photos prises par le médecin, au demeurant chargé de fonctions légales et officielles. Inutile d’insister sur les traces d’une intervention musclée, ayant peu à voir avec les procédures officielles et encore moins avec le thème de protection des personnes handicapées.

On relèvera que le 2 juin 2012, le congrès de l’Union nationale des associations de parents et amis des personnes handicapées mentales (Unapei) débattra du thème suivant : « La citoyenneté des personnes handicapées mentales ».

C’est là où l’on voit que la fin des discriminations (origine, handicap…) n’est pas pour demain et que le témoignage de citoyens indiquant le statut d’handicap de la personne interpellée n’est pas pris en compte.

Pour la morale de l’histoire, on saura peut-être un jour qu’il s’agit d’une affaire classée sans suite à propos d’un acte dont les policiers ont prétendu être témoins !.. Alors que le jeune homme en question, hébergé depuis des années dans un établissement spécialisé, est connu pour sa tranquillité – l’acte « incriminé » a dû sortir de l’imagination des forces de l’ordre…

Mais enfin, que de chemin à parcourir, encore et toujours, pour les parents, les éducateurs, les tuteurs, les personnes elles-mêmes handicapées… Le droit à la différence et sa reconnaissance, ils sont où !?

  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
  • Il n'y a aucun commentaire...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS