Carnets Jurassiens

Les Carnets Jurassiens s’intéressent à la vie économique, politique, sociale, culturelle et environnementale du Jura d’abord, de la Franche-Comté ensuite - plus loin encore si nécessaire !
Accueil du site > Société > Handicap > Christelle Prado joue la carte de la jeunesse
  • Calendrier
«mai 2011»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031

Aujourd'hui lundi 18 dcembre 2017

  • Infos
  • Dernière modification :
    Le samedi 9 décembre 2017
  • Statistiques contenus :
    Articles : 399 -  Brèves : 7
    Sites : 2 -  Auteurs : 17
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 468 -  Total : 524418
  • Article

Unapei

Christelle Prado joue la carte de la jeunesse

Le dimanche 29 mai 2011, par Blanche de Mirebel

Christelle Prado, toute jeune présidente de l’Unapei depuis un an, sera à Besançon les 17 et 18 juin pour présider le Congrès national de l’organisation - avec la volonté ardente d’écouter des parents de jeunes enfants (0-20 ans).

Comme beaucoup de familles, et peut-être plus que d’autres, elle sent que des combats ne changent pas d’âme mais de style, quand on a le souci de ramener chaque année de nouveaux combattants.

Les attentes de ces dernies peuvent être différentes dans leur formulations de celles des pionniers et développeurs. Il appartient donc aux « anciens » de continuer dans le sillon de la générosité en y apportant de nouveaux éléments fertilisants, correspondant à l’évolution du terreau.

C’est là tout le sens d’un éditorial passionné de C. Prado publié dans la plaquette d’un congrès et intitulé « La vie quotidienne avec son enfant handicapé mental ».

« Même si notre société a changé et si la structure de la famille a évolué, je ne crois pas à une fatalité qui consisterait à dire que dans le temps, il y avait de l’engagement, et aujourd’hui, il n’y a qu’un désir de consommation de services. Je n’y crois pas, parce que les associations qui se sont mobilisées sur le sujet du renouvellement des adhérents et des bénévoles ont réussi à mobiliser une relève plus jeune.

Je n’y crois pas parce que je ne peux pas penser que les jeunes parents d’aujourd’hui soient naïfs au point de penser qu’ils s’en sortiront seuls. Je n’y crois pas parce que jeunes et moins jeunes parents savent qu’aujourd’hui bien des acquis peuvent être remis en cause. »

Tout ceci montre que de rudes combats attendent les familles des personnes handicapées mentales. Pour les gagner, sont convoquées la rigueur de l’expérience et la vigueur de la jeunesse…

  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
  • Il n'y a aucun commentaire...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS