Carnets Jurassiens

Les Carnets Jurassiens s’intéressent à la vie économique, politique, sociale, culturelle et environnementale du Jura d’abord, de la Franche-Comté ensuite - plus loin encore si nécessaire !
Accueil du site > Culture > Expos, musées, concerts, agenda... > Promenade au coeur du portrait féminin...
  • Calendrier
«mai 2011»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031

Aujourd'hui mercredi 18 juillet 2018

  • Infos
  • Dernière modification :
    Le mercredi 2 mai 2018
  • Statistiques contenus :
    Articles : 411 -  Brèves : 8
    Sites : 3 -  Auteurs : 17
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 453 -  Total : 637206
  • Article

Le peintre Philippe Château à Château-Chalon

Promenade au coeur du portrait féminin...

Le jeudi 5 mai 2011, par Alice Breniaux

Château-Chalon parée de ses atours printaniers propose aux promeneurs une escapade dans l’univers de l’artiste Philippe Château.

Ancien élève de l’école des Beaux Arts de Dijon, Philippe Château se voue à la peinture figurative dans son atelier de Blois-sur-Seille ouvert depuis 2003.

L’artiste brille dans la réalisation de portraits féminins. Les personnages ainsi présentés sur la toile paraissent mélancoliques. Leur regard perdu plonge au delà de la réalité dans un réel qui est tout autre. Un voile nous sépare d’eux. Leur regard nous transperce sans nous atteindre. Les portraits se trouvent ainsi gratifiés d’une âme grâce à leur brillant pygmalion.

Art rime avec littérature au détours d’une représentation de l’auteur Virginia Woolf. Puis un peu plus loin retrouvons dans un camaïeu de gris la jeune artiste tourmentée Camille Claudel.

Une mariée au regard absent dont les rêves de bonheur semblent se consumer dans la fumée de sa dernière cigarette interpelle le visiteur. Ou encore des poupées de grandes tailles aux couleurs vives, vestiges de l’enfance, entreposées dans leur armoire qui ne s’ouvrira plus.

L’intensité de la présence

Le savoir-faire de l’artiste transparait au travers d’une quinzaine de toiles. La diversité des techniques employés surprend. Acrylique, huile ou encore certaines techniques mixtes à base de collage et de pigments permettent aux sujets de gagner en profondeur.

Philippe Château cultive subtilement les paradoxes. La fragilité perceptible des sujets se trouve surpassée par l’intensité de leur présence. Les peaux veloutées, laiteuses des corps contrastent avec les couleurs vives des collants violets, bouquets fleuris et autres robes aux coloris chatoyants. Et puisque l’ Art se veut liberté laissons le mot de la fin à l’ écrivain Benoît Lecoin qui avance au sujet de la peinture de Philippe Chateau qu’ elle peut être vue de mille manières...

  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
  • Il n'y a aucun commentaire...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS