Carnets Jurassiens

Les Carnets Jurassiens s’intéressent à la vie économique, politique, sociale, culturelle et environnementale du Jura d’abord, de la Franche-Comté ensuite - plus loin encore si nécessaire !
Accueil du site > Culture > Expos, musées, concerts, agenda... > Au pays des montres et merveilles...
  • Calendrier
«avril 2011»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Aujourd'hui lundi 28 mai 2018

  • Infos
  • Dernière modification :
    Le mercredi 2 mai 2018
  • Statistiques contenus :
    Articles : 411 -  Brèves : 8
    Sites : 3 -  Auteurs : 17
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 353 -  Total : 615440
  • Article

Expo à Besançon, jusqu’au 29 mai

Au pays des montres et merveilles...

Le jeudi 7 avril 2011, par Alice Breniaux

Besançon, capitale française de la montre, propose au public d’admirer une collection de 200 montres anciennes du musée du Temps dans le cadre de l’exposition « Montres et Merveilles. » jusqu’au 29 mai 2011. Plongez dans l’univers de l’horlogerie au travers d’un panorama retraçant l’histoire de la montre mécanique depuis son apparition à la fin du XVI ème siècle jusqu’au début du XX ème siècle. Le voyage à remonter le temps est ainsi engagé...

Les premières montres sont le fruit d’un effort de miniaturisation des horloges monumentales. Très vite, avec le développement du ressort spirale, les petites horloges de table laissent place à des formes plus portatives. Le temps ainsi capturé tient dans le creux de la main !

Au XVII ème siècle, les premières montres peu précises servaient déjà à afficher la superbe de leur propriétaire. Sous nos yeux émerveillés, Chronos paré de toutes les grâces, dévoile les joyaux dans lesquels il reste caché : montres à chiffres turcs en laiton doré, montres ovales très en vogue entre le XVI ème et XVII ème siècle, ou encore montres en forme de crâne rappelant que la fuite du temps rapproche de la mort ...

La révolution horlogère

Au XVIII et XIX ème siècle la révolution horlogère est engagée. L’heure est à la rationalisation : les formes sont davantage épurées et les recherches sur le chronomètre de marine permettent de gagner en précision. Les montres des célèbre horlogers Berthoud, Breguet, Le Roy ou encore Lépine viennent témoigner de ces transformations. À l’époque révolutionnaire, une réflexion sur l’organisation même du temps amène le principe éphémère du temps décimal.

L’usage de la montre se démocratise grâce au développement de la production en série au XIX ème siècle. Celle-ci n’est plus n’est plus confisquée par une élite sociale.

C’est à la même époque que Besançon devient la capitale nationale de l’horlogerie grâce à une production de montres considérable.

Leroy 01, chef d’oeuvre de complexité

La dernière section consacrée à l’apogée du savoir-faire horloger présente la Leroy 01, montre la plus complexe jamais fabriquée au début du XX ème siècle. Chef d’ œuvre du musée avec ses 24 compilations, elle témoigne de la perfection et de l’excellence qu’atteignaient les horlogers bisontins. Elle permet d’afficher le ciel étoilé de Paris, Lisbonne et Rio ou encore d’ indiquer la température, l’altitude...

En fin d’exposition, le tic-tac réconfortant d’une horloge vient bercer nos dernières rêveries au pays des montres et des merveilles....

  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
  • Il n'y a aucun commentaire...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS