Carnets Jurassiens

Les Carnets Jurassiens s’intéressent à la vie économique, politique, sociale, culturelle et environnementale du Jura d’abord, de la Franche-Comté ensuite - plus loin encore si nécessaire !
Accueil du site > Société > Service public > Humble hommage à une grande dame...
  • Calendrier
«janvier 2010»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Aujourd'hui mercredi 17 janvier 2018

  • Infos
  • Dernière modification :
    Le jeudi 4 janvier 2018
  • Statistiques contenus :
    Articles : 401 -  Brèves : 7
    Sites : 2 -  Auteurs : 17
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 600 -  Total : 540134
  • Article

Bureau de poste de Macornay

Humble hommage à une grande dame...

Le mardi 12 janvier 2010, par Bernard Roux

Tous les matins, elle est à la disposition des « usagers » pour toutes sortes d’opérations qui relèvent de sa mission et des ses compétences. Elle dispose des outils modernes de communication, meubles devenus coutumiers dans le moindre bureau, atelier, et même domicile.

Mais à la personne qui veut coller un timbre, elle tend avec sollicitude la petite éponge perdue dans un objet de verre, ceci pour éviter à « l’usager » de mobiliser ses lèvres. Oh, elle est rapide pour ce qui la concerne, mais elle laisse son temps à la personne souvent âgée. Il y a dans la rencontre de ces deux temps, ce qui fait le moteur d’une vie collective et qui permet la création et le maintien d’un authentique lien social (expression devenue un gargarisme pour les impuissants).

Le sourire

Son domaine est le bureau de poste de Macornay, petite cité jurassienne en pleine expansion démographique. Elle reçoit avec le sourire, un sourire qui n’est pas de commande et qui n’obéit à aucune convention commerciale. Bref, un véritable sourire humain. Elle s’adresse aussi bien à ceux qui viennent régulièrement qu’aux gens de passage venant souvent de Lons pour la rapidité du service et par là même sa qualité.

Oublions la culture du résultat

Qui est-elle ? Bien sûr elle est responsable de son bureau, mais elle est plus que cela, à savoir une grande dame du service public. On peut être moderne dans sa pratique, tout en n’étant pas esclave de la culture du résultat telle qu’elle est instillée par de hauts responsables ne connaissant pas ou ayant oublié les réalités de terrain. Comment, en effet, chiffrer les minutes durant lesquelles les gens lui parlent, en dehors même de l’objet précis de leur visite,et où les mêmes gens se parlent entre eux !?

Il est temps de revoir les modes de comptabilité analytique du service public, de manière à ce que par exemple ces politiques de prévention totalement invisibles, que constitue la libération de la parole dans un lieu public soit prise en compte.

Un leitmotiv durant 2010

Cela fait partie de la qualité du service, et cela est un élément dynamique de cette fameuse concurrence mise un peu à toutes les sauces sans aucune réflexion inscrite dans la durée. Ce sera un des leitmotiv des Carnets Jurassiens durant toute l’année 2010, à savoir comment valoriser techniquement, économiquement et socialement les apports du service public en prenant des exemples jurassiens et en s’intéressant aussi à ce qui se passe en Europe.

Sens de l’humain et modernité

Mais en attendant, que soit remerciée la grande dame à qui cet hommage s’adresse et dont j’ignore le nom. Elle s’est révélée à moi dans sa pratique professionnelle fondée avant tout sur le sens de l’humain. Ceci est fondamental dans une entreprise de communication plus que centenaire et vouée au service universel. Grâce à elle, nous risquons de redécouvrir où est la vraie modernité.

  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
  • Il n'y a aucun commentaire...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS