Carnets Jurassiens

Les Carnets Jurassiens s’intéressent à la vie économique, politique, sociale, culturelle et environnementale du Jura d’abord, de la Franche-Comté ensuite - plus loin encore si nécessaire !
Accueil du site > Portraits > Sébastien Paget ou le bons sens meurtri...
  • Calendrier
«octobre 2009»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031

Aujourd'hui lundi 18 dcembre 2017

  • Infos
  • Dernière modification :
    Le samedi 9 décembre 2017
  • Statistiques contenus :
    Articles : 399 -  Brèves : 7
    Sites : 2 -  Auteurs : 17
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 478 -  Total : 524428
  • Article

Résistance citoyenne

Sébastien Paget ou le bons sens meurtri...

Le vendredi 16 octobre 2009, par Bernard Roux

Agé de 37 ans, père de deux enfants, Sébastien découvre un matin en lisant le journal que le maire de sa commune, Courlaoux (39) annonce triomphalement l’implantation d’une gare TGV à quelques encablures de son domicile. Déjà sorti du lit, il ne peut en débarouler mais le choc est violent. C’est pour lui première nouvelle, on ne lui a jamais rien demandé, mais une quinzaine de maisons dont la sienne peuvent être condamnées et une quarantaine de plus seront touchées à un titre ou à un autre.

Cet informaticien depuis 20 ans, et installé à son compte depuis 2003, a été formé à la rationalité des décisions, des logiciels et des protocoles de gestion. Expert dans le domaine de l’internet, il en connaît toute la portée pour la communication conviviale et transversale. Il connaît la véritable modernité de son époque qui réside dans les outils du développement de la communication. Et voilà qu’un élu croit pouvoir atteindre le nirvana de la modernité sans se concerter avec qui que ce soit à commencer par les premiers intéressés. Certes, les élus aiment voir le train passer, c’est moins fatiguant que de construire un véritable avenir. Mais le mal est fait.

Sébastien ne reste pas dans son coin et mobilise

Sébastien Paget ne reste pas dans son coin, à dire simplement « ils sont devenus fous ». Il en appelle à la raison en redemandant que le logiciel de cette décision ubuesque soit revu et testé par rapport à l’ensemble des enjeux territoriaux, écologiques et économiques. Il ne manque pas de faire remarquer qu’un certain nombre d’infrastructures utiles pour le quotidien ne sont pas réalisées. Maitrisant son action, tout en lui gardant son caractère passionné, il mobilise le village et alentours avec Jura-Actif. Il fédère son action avec celle d’Actif Bresse (71) et ACOSC (01). On voit que trois départements et trois régions sont concernés, ce qui peut compliquer la perception des gens de terrain.

Résister, telle est l’identité du Franc-Comtois

Sébastien Paget incarne un des traits de l’identité culturelle du Franc-Comtois qui est de résister. Il ne lui a pas paru utile de répondre à l’invitation de Réseau Ferré de France, de faire le 1er octobre un petit tour du côté du TGV Est. Et de rappeler, qu’il convient avant tout de faire des choses qui servent à tout le monde, surtout au moment où l’argent public est rare.

  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
  • Il n'y a aucun commentaire...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS