Carnets Jurassiens

Les Carnets Jurassiens s’intéressent à la vie économique, politique, sociale, culturelle et environnementale du Jura d’abord, de la Franche-Comté ensuite - plus loin encore si nécessaire !
Accueil du site > Société > Vieillissement > Le conditionnement du management
  • Calendrier
«fvrier 2018»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728

Aujourd'hui mercredi 26 septembre 2018

  • Infos
  • Dernière modification :
    Le mercredi 2 mai 2018
  • Statistiques contenus :
    Articles : 411 -  Brèves : 8
    Sites : 3 -  Auteurs : 17
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 497 -  Total : 664929
  • Article

Univers des personnes âgées

Le conditionnement du management

L’océan des contradictions

Le mercredi 14 février 2018, par Bernard Roux

Rien de plus banal que l’appropriation des outils, le secours des logiciels, l’armement des protocoles pour se croire des professionnels du management. Pour ces établissements anciens de gestion congrégationiste et/ou associative, ce fut pourtant la découverte d’une terre inconnue.

Cette situation était favorable à l’exercice du pouvoir pour les personnels de direction, plus ou moins bardés de diplômes. Là où les usagers et leurs familles figurent dans les divers conseils et notamment d’administration, le management est plus ou moins ouvert à la participation (la co-construction devient un aimable alibi). En fait, le management est plus un état d’esprit car la maîtrise des outils techniques va de soi, sauf si cette dernière se déroule dans un cadre formaté au point de réduire lesdits outils à un statut caricatural.

La technocratie financière et humaine

Or l’état d’esprit est consubstantiel à la personnalité du directeur et en plus aux buts poursuivis par le propriétaire des établissements d’accueil. Pour le secteur privé lucratif, la finalité recherchée est d’accroître les bénéfices attendus dont les exigences et les montants sont fixés comme dans n’importe quelle autre société. La réussite conditionne le présent et l’avenir de chaque directeur, pourtant dépendant dans des grands groupes d’une technocratie administrative et financière pas toujours au fait des réalités humaines. Les régentes de l’Hospice des vieillards, Frans Hals, 1664.

Le management des structures privées non lucratives est apparemment moins contraignant. Cependant, il est dépendant de la stratégie et des moyens des collectivités qui financent.

la tendance est de laisser les managers se débrouiller et jouer au chef d’entreprise.

Or ces derniers ont tendance à s’inspirer du secteur privé dans le cadre des conventions multiples et variées, dans lesquelles l’État est partie prenante. Certes, la tendance est de laisser les managers se débrouiller et jouer au chef d’entreprise. Cela explique l’évolution des comportements, car il s’agit d’aller bien au-delà des effets des mutualisations, des regroupements, il faut rentrer dans un processus de questionnement essentiel. Pour appréhender les problèmes réels et affectifs des personnes âgées, cela est différent pour ceux qui ont été formés à la prise de distance considérée comme une clef de management.

La dictature de la culture de l’audit

Ceci ne peut que donner du grain à moudre aux chercheurs. Les pays scandinaves qui servent souvent de modèles – avec retard – se posent beaucoup de questions.

Ainsi dans un article publié en 2011, dans un livre intitulé « Le handicap au risque des cultures » sous la direction de Charles Gardou, quatre spécialistes norvégiens écrivent : « La culture de l’audit exerce sur les esprits une forme de pouvoir caché qui détourne l’attention de l’état de bien-être et des droits citoyens de chacun, et engendre une forme d’esclavage bureaucratique et gestionnaire ». Tout conspire pour que le temps direct consacré à chaque personne soit de plus en plus réduit et noyé au fond de l’océan gestionnaire.

  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun document...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
  • Il n'y a aucun commentaire...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS