Carnets Jurassiens

Les Carnets Jurassiens s’intéressent à la vie économique, politique, sociale, culturelle et environnementale du Jura d’abord, de la Franche-Comté ensuite - plus loin encore si nécessaire !
Accueil du site > Société > économie sociale > Logement des jeunes apprentis : l’économie sociale et solidaire en première (...)
  • Calendrier
«mai 2011»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031

Aujourd'hui jeudi 20 septembre 2018

  • Infos
  • Dernière modification :
    Le mercredi 2 mai 2018
  • Statistiques contenus :
    Articles : 411 -  Brèves : 8
    Sites : 3 -  Auteurs : 17
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 400 -  Total : 661192
  • Article

Logement des jeunes apprentis : l’économie sociale et solidaire en première ligne !

Le mardi 24 mai 2011, par Bernard Roux

Dans un rapport demandé par Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Franche-Comté, le Conseil économique social et environnemental de Franche-Comté (CESE) a proposé un certain nombre de mesures permettant de répondre aux problématiques du logement des apprenants.

On notera que cette expression de plus en plus employée par l’administration fait l’objet d’une ligne de 250 millions d’euros apportés par l’Etat dans le cadre du Programme d’Intervention pour l’Avenir (PIA).

Le CESE à travers six mois d’investigations et d’auditions a focalisé ses recommandations sur la problématique des jeunes en alternance, les solutions préconisées étant dès lors faciles à être adaptées à d’autres publics. Mais les apprentis constituent un public spécifique au regard de la faiblesse de leurs ressources. L’entrée en apprentissage coïncide avec l’accès au premier emploi et au premier logement hors du domicile familial. Elle implique également une mobilité importante entre le lieu de travail, le lieu de formation et le lieu d’habitation. Il s’agit d’une période d’apprentissage de l’indépendance et de l’autonomie pour un public jeune dont une très grande partie est mineure. Cela ressort de l’audition de 34 jeunes apprentis.

C’est pourquoi le CESE a mis en évidence trois actions :
 identifier et labelliser
 centraliser et informer
 accompagner et animer A la relecture de ce rapport, on est frappé par le fait que le champ d’action ouvert correspond pleinement aux valeurs et à l’expérience de l’économie sociale et solidaire (ESS), notamment pour ce qui est d’informer et pour ce qui est d’animer.

D’abord INFORMER…

Informer est au coeur de l’histoire de l’économie sociale et solidaire dans la mesure où celle-ci s’est toujours donnée de partager la parole, de coller aux réalités de terrains, et de révéler des synergies humaines. En Franche-Comté, le meilleur exemple est donné par le Centre Régional Information Jeunesse (CRIJ), soutenu tout particulièrement par la Région.

Il apparaît comme étant le meilleur instrument pour garantir une meilleure visibilité des ressources proposées aux apprenants en développant un portail internet régional dédié au logement des jeunes. Cela est d’autant plus facile que d’ores et déjà il gère un petit service Logement demandant peu de moyens supplémentaires. Le CRIJ centraliserait ainsi les informations pratiques et les accès aux offres de logement disponibles (photos, géo-localisation, disponibilités, etc.).

Tous les intervenants pourront alimenter eux-mêmes le contenu des rubriques et la base de données des offres. Il serait dommage que d’aucuns pour des arguments subalternes de défense de leur pré carré ne s’y associent pas.

Cela serait d’autant plus regrettable que la mesure serait complétée par un accompagnement coordonné et individualisé des apprenants vers le logement à travers une plate-forme collaborative Intranet garantissant un effet Réseau mobilisateur et fécond. Chacun se retrouverait ainsi dans un plan régional de communication attractif pour favoriser l’utilisation de nouvelles ressources.

…Et toujours ANIMER !

Il est dans la tradition sociloogique et historique de l’ESS que d’accompagner et d’animer. Le CESE fait un certain nombre de recommandations pour développer les moyens de réseaux particulièrement efficaces et offrant pour certains une grande souplesse. Il en est ainsi des foyers de jeunes travailleurs (881 logements en Franche-Comté)), des maisons familiales et rurales (18 sites francs-comtois), des auberges de jeunesse, du Centre International de Séjour de Besançon, etc.

Tous ces organismes ont une expérience de la formation et de l’accompagnement social. Ils sont en position pour s’engager à réserver des chambres disponibles toutes l’année pour des apprentis intéressés. Le rapport du CESE comporte plus d’une vingtaine de recommandations au-delà même du champ de l’ESS. Les Carnets Jurassiens y reviendront...

Mais il est certain comme le conclut le rapport que « l’essentiel se trouve dans l’encouragement et le développement de l’accueil. »

Lire le rapport Jeunes apprentis doc PDF
  • Il n'y a aucune image...
  • Il n'y a aucun mot-clé...
  • Il n'y a aucun commentaire...
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | Mgs MGS